biographie de Jerry Ross

Jerry Ross, musique et chansons

Jerry Ross a écrit la musique de deux des comédies musicales qui ont connu le plus grand succès et la plus grande longévité à Broadway : The Pajama Game et Damn Yankees, spectacles qui représentent l’innocence et l’exubérance de l’âge d’or du théâtre de Broadway. Jerry Ross naquit sous le nom de Jerold Rosenberg le 9 mars 1926 de parents immigrés russes, Lena et Jacob Rosenberg, dans l’East Bronx à New York. Enfant et adolescent, il était connu comme la « jeune vedette de la scène juive », chantant et jouant la comédie professionnellement et nommé le « garçon star » dans les productions théâtrales et cinématographiques yiddish. Cependant, une maladie chronique des bronches mit fin à sa carrière d’artiste-interprète alors qu’il était encore au lycée. Par chance, il commença à écrire des chansons, bien qu’il n’ait jamais reçu aucune formation musicale. Par la suite, il étudia à l’Université de New York sous la tutelle de Rudolph Schramm. Une présentation impromptue à Eddie Fisher lui permit de rencontrer des producteurs/éditeurs de musique au fameux Brill Building, plaque tournante de la composition de chansons. Fisher enregistra The Newspaper Song composée par Ross, ce qui les mit sur le devant de la scène.

Après avoir écrit plusieurs chansons bien reçues, certaines en collaboration avec Buddy Kaye et d’autres vétérans du Brill Building, Ross rencontra Richard Adler en 1950. Ils décidèrent d’unir leurs talents pour écrire des chansons (principalement pour la TV et les numéros de boîtes de nuit). Ils avaient déjà publié plusieurs chansons ensemble quand ils attirèrent l’attention de l’auteur/éditeur Frank Loesser et devinrent ses protégés. Dès 1953, leur chanson Rags To Riches, enregistrée par Tony Bennett, grimpa rapidement au sommet des charts et devint un énorme succès. Ross débuta sa carrière à Broadway avec John Murray Anderson’s Almanac, une revue pour laquelle Adler et lui écrivirent la plupart des chansons (donnant lieu aux enregistrements de Acorn In The Meadow par Harry Belafonte et Fini par Polly Bergen). En 1954, après plusieurs auditions et la recommandation de Loesser, George Abbott embaucha ce duo de jeunes auteurs prometteurs pour écrire la musique et les chansons d’une nouvelle comédie musicale à propos des rapports entre le syndicat et le patronat dans une usine de pyjamas.

The Pajama Game reçut dès sa première des critiques dithyrambiques, gagnant même le convoité Tony Award pour la meilleure partition, ainsi que le Donaldson Award et le Variety Drama Critics Award. Les chansons du spectacle incluaient Hernando’s Hideaway et Hey There (un succès pour Rosemary Clooney), qui atteignirent le sommet du Hit Parade des chansons populaires, devenant numéro un et gagnant deux autres places dans les charts, créant ainsi un précédent dans l’histoire de l’entreprise musicale. D’autres chansons tirées de The Pajama Game comprennent Steam Heat, le fameux numéro dansé de Bob Fosse, ainsi que Small Talk et Seven And A Half Cents. Un an plus tard, en mai 1955, la comédie musicale Damn Yankees fût accueillie avec le même engouement et succès. Cette histoire de baseball sur un thème de fond faustien permit encore une fois à Ross de gagner le Tony Award, le Donaldson Award, et le Variety Drama Critics Award, en plus des chansons à succès comme You’ve Gotta Have Heart (enregistrée entre autres par un Fisher plus reconnu) et Whatever Lola Wants, Lola Gets.

Ces deux spectacles furent joués plus de mille fois à Broadway. Les adaptations pour le cinéma de ces deux comédies musicales rencontrèrent beaucoup de succès, bien que Ross n’eût pas le temps d’en profiter. Il mourut des complications liées à une maladie pulmonaire le 11 novembre 1955. Il avait 29 ans. Au moment de sa mort, Jerry Ross avait écrit les deux plus gros succès se jouant à Broadway. Il avait également composé plus de deux cent cinquante chansons populaires américaines. Sa mort prématurée coupa court à une force créative qui était assurée d’être aussi populaire et persistante que ses chansons. Jerry Ross fût admis à titre posthume au Songwriter’s Hall of Fame en 1982. Sa femme Judy et sa fille Janie acceptèrent cette récompense en son honneur. Les enregistrements de ses chansons ont été vendus par millions et ses spectacles sont toujours joués et appréciés, que ce soit des productions de première classe ou d’école primaire !

traduction – http://www.mtishows.co.uk/people/jerry-ross